Il va être votre allié pour maigrir sans fatigue

Il y a près de 400 ans, des explorateurs espagnols cherchaient de l’or en Amérique. Hélas, leur quête restait vaine… Pour se distraire, ils plantèrent des graines d’un fruit sauvage et amer qu’ils avaient goûté.

Sans le savoir, ils venaient de sceller le destin de la Floride, cette immense région américaine qui se consacre aujourd’hui à la culture d’agrumes et, notamment, des pamplemousses.

C’est Christophe Colomb qui avait découvert ce fruit, mais c’est un aristocrate français, le Comte Odette Philippe, qui mit la main sur le pamplemousse rose, au cours d’un voyage aux Bahamas, vers 1900.

La légende veut que le comte abasourdi par ces pamplemousses d’une couleur inconnue, ait cru un temps être victime d’une forme bizarre de daltonisme…

Quoi qu’il en soit, jaune ou rose, le pamplemousse est excellent pour votre santé et surtout pour votre ligne. Moins calorique encore que l’orange et aussi riche en vitamines, il est particulièrement apéritif et excellent pour la digestion.

La première des qualités du pamplemousse tient en un chiffre : 41. C’est le nombre de calories contenues dans 100 g de pamplemousse soit encore moins que dans l’orange.

Pour cette raison, il est l’ami des régimes et les diététiciens le conseillent souvent en entrée.

Deuxième intérêt de ce fruit : il est apéritif et digestif. C’est un savant russe, le célèbre docteur Pavlov (mieux connu pour ses travaux sur les réflexes conditionnés) qui l’a découvert.

En effet, il s’est aperçu que tout produit amer mis en contact avec les muqueuses de la langue provoquait une salivation abondante.

Or, d’une part celle-ci donne faim, d’autre part elle aide à dissoudre les aliments, plus particulièrement les féculents, grâce à une substance, l’amylase, qui amorce la dégradation des amidons dans la bouche.

Liens commerciaux :

Ainsi, songez plus particulièrement au pamplemousse en hors d’oeuvre lorsque vous avez à votre menu des pommes de terre, des légumes secs, des petits pois ou des pâtes. Vous les digérerez plus aisément.

Songez aussi aux pamplemousses si vos enfants refusent trop souvent de manger.

Plusieurs dizaines d’années après les expériences de Pavlov, des pédiatres suédois mirent au « régime pamplemousse » cinquante enfants ayant perdu l’appétit : tous recommencèrent à s’alimenter normalement.

Autre vertu du pamplemousse : comme l’orange et tous les agrumes, il contient une fibre, la pectine, qui joue un rôle protecteur sur les artères en tendant à diminuer le taux de cholestérol.

A noter que ce bienfait, hélas, disparaît presque entièrement lorsqu’on ne consomme que le jus de pamplemousse, car la pectine se trouve dans la chair du fruit.

Par rapport à l’organe, le pamplemousse a un avantage certain : il est plus léger. Les personnes dont l’estomac supporte mal les oranges peuvent tenter de se rabattre sur ce fruit, qu’elles ont de bonnes chances de mieux tolérer.

Enfin, et ce n’est pas une surprise puisqu’il est proche de l’organe, le pamplemousse regorge de vitamines C et P. C’est excellent pour votre forme, mais aussi pour vos vaisseaux sanguins et pour votre cellule hépatique.

Composition

Chaque fois que vous mangez 100 grammes de pamplemousse, d’orange, de citron, de mandarine, voici ce qu’ils vous apportent :

Pamplemousse Orange Mandarine Citron
Vit. C 50 mg 60 mg 55 mg 60 mg
Vit. B1 0,07 mg 0,08 mg 0,07 mg 0,04 mg
Vit. B2 0,08 mg 0,08 mg 0,08 mg Traces0 mg
Vit. A 0,01 à 0,03 mg 0,03 mg 0,03 mg 0 mg
Vit. P 0,2 mg 0,2 mg 0,2 mg 0,1 mg
Calcium 28 mg 28 mg 28 mg 23 mg
Fer 0,3 mg 0,4 mg 0,4 mg 0,2 mg
Magnésium 11 mg 10 mg 10 mg 9 mg
Potassium 190 mg 180 mg 190 mg 160 mg

 

Selon les Japonais, le pamplemousse est également recommandé pour les peaux fragiles !

A Beppu, où se trouvent les sources d’eau chaude, ils ont coutume de prendre des bains en s’entourant de pamplemousses qui, paraît-il, libèrent leurs vitamines et fortifient l’épiderme. Vous pouvez, peut-être essayer dans votre baignoire.

Voici deux recettes plus occidentales, qui vous permettront d’accommoder les pamplemousses en entrée ou en accompagnement (nous avons choisi, pour ces recettes ; des pamplemousses roses, car ils sont plus riches en vitamine A que les jaunes. Et aussi, mais là c’est une question de goût, parce que nous les trouvons plus doux, plus onctueux. En un mot, meilleurs.)

Salade Miami
Préparation : 25 mn, 30 mn à l’avance

Cuisson : 1 mn

Pour 6 personnes :
150 g de coquillettes
4 pamplemousses roses
2 à 3 tranches de saumon fumé
3 branches de céleri
150 g de petits pois écossés
3 c. à s. d’oignons hachés
3 c. à s. de persil haché
3 carottes moyennes
6 c. à s. d’huile d’olive
1 c. à s. d’huile de colza
2 c. à s. de vinaigre
1 petite botte d’aneth frais
Sel, poivre

  • Faire cuire les pâtes à l’eau bouillante salée additionnée d’une cuillère à soupe d’huile de colza. Egoutter, rincer sous l’eau courante, égoutter à nouveau.
  • Peler 3 pamplemousses à vif, prélever les quartiers au-dessus d’un récipient pour récupérer le jus.
  • Eplucher les côtes de céleri, les émincer.
  • Faire cuire les petits pois à l’eau bouillante salée, les garder légèrement croquants.
  • Peler les carottes, les râper.
  • Garder tous ces éléments au frais sauf les pâtes.
  • Dans un bol, mélanger le vinaigre avec du sel et du poivre, ajouter l’huile d’olive, 3 cuillerées à soupe de jus de pamplemousse récupéré ou du dernier pamplemousse pressé.
  • Ciseler un peu d’aneth, remuer, mette au frais, couvrir 30 mn.
  • Répartir les ingrédients sur des assiettes.
  • Couper les tranchez de saumon en deux puis en lanières, en garnir la salade. Parsemer d’oignons et de persil hachés, arroser de sauce et servir.

Note diététique : rappelons-le, le saumon est excellent pour les artères. Ajouté aux légumes variés et au pamplemousse, il apporte le « plus » qui fait de cette salade un véritable aliment de santé.

Oignons confits « Key Largo »
Pour 4 personnes :

750 g de petits oignons
3 pamplemousses roses de Floride
50 g de beurre
2 c. à café de sel fin
150 g de sucre en poudre
½ verre à moutarde de vinaigre de cidre

  • Eplucher les oignons.
  • Faire fondre le beurre dans une casserole.
  • Quand il commence à dorer, mettre les oignons.
  • Saler, ajouter le sucre et un peu de poivre.
  • Laisser cuire à petit feu.
  • Pendant ce temps, laver un pamplemousse, découper sur la peau une dizaine de zestes avec un économe, ajouter dans la casserole.
  • Presser le jus de pamplemousse.
  • Quand les oignons sont dorés, ajouter le jus de pamplemousse et le vinaigre, laisser cuire environ 30 minutes en mélangeant de temps en temps.
  • Eplucher les 2 pamplemousses restant, séparer les tranches, enlever les membranes qui les entourent.
  • Servir les oignons refroidis entourés par les pamplemousses, ou mélangés à eux.

Cette préparation accompagne agréablement une viande froide, un jambon persillé, un plat de charcuterie.

Note diététique : si vous voulez être tout à fait sage, remplacer le beurre par de l’huile d’olive, vos artères ne s’en porteront que mieux et les oignons seront tout aussi bons.

SHARE