Des bactéries qui « mangent » votre sueur, amies de votre peau…

Dans une époque où nous utilisons de plus en plus de nettoyants, hydratants, déodorants, et autres, les problèmes de peau et de sensibilité à ces produits sont en hausse.

Si vous pensiez que l’acné est juste un problème d’adolescents, vous vous trompez.

Des dizaines de millions de personnes sont aux prises avec ces problèmes d’acné (et pas seulement les adolescents). Quant aux cas d’eczéma chez les enfants, ils ont triplé au cours des trois dernières décennies. L’augmentation des individus ayant la peau sensible explose également.

Quelle est la solution à tous ces problèmes préoccupants ?

Liens commerciaux :

Les scientifiques ont recherché quel était le rôle des bactéries sur la peau, et pourquoi nous pourrions réellement avoir besoin de ces bactéries afin d’avoir une peau en bonne santé. Il y a de plus en plus de voix qui s’élèvent en effet, se demandant si trop de propreté est bon pour nous.

Alors que les mauvaises bactéries au mauvais endroit peuvent causer des soucis, les bonnes bactéries au bon endroit peuvent avoir des avantages.

La science montre que le corps humain est un écosystème diversifié, et que c’est l’équilibre au sein de cet écosystème qui est la chose la plus importante. C’est l’une des principales raisons pour laquelle de plus en plus de gens adoptent certains aliments pour leurs microbes – yogourt, kombucha et suppléments probiotiques.

Vous vous demandez pourquoi votre peau a besoin de bactéries ?

Saviez-vous que nous avons 10 fois plus de cellules bactériennes que les cellules humaines de notre propre corps?

En fait, elles ne sont pas seulement à l’intérieur mais également à la surface. Des chercheurs de la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie ont publié une étude démontrant que les bactéries sur notre peau constituent le canal par lequel notre système immunitaire est alerté. Il reste encore beaucoup à faire avant de comprendre certains types d’interactions bactériennes.

Des chercheurs d’AOBiome étudient un type spécifique de bactéries appelées AOB (Ammonia-Oxidizing Bacteria). Ils pensent que cette bactérie vivait sur nous et nous servait « d’ange gardien », mais comme elle est sensible, elle a été éradiquée par le savon et autres produits.

Divers autres facteurs comme la moindre interaction avec la nature et l’utilisation accrue de substances chimiques ont éliminé ces bonnes bactéries de notre peau.

Comment (ré)obtenir cette bactérie ?

Une étude récente a constaté qu’une tribu amazonienne éloignée possédait les microbes les plus divers jamais observés chez l’homme. Ils avaient aussi des AOB.

«Dois-je demander à mes enfants de se frotter le visage dans la boue et d’attendre ?» Eh bien, la réponse est non. La saleté des les villes ne vous fournit pas le même écosystème que celui trouvé à la campagne.

Nos ancêtres ne se contentaient pas de se « rouler dans la saleté », ils interagissaient constamment avec la nature, ce qui conduisait à une «colonisation» de diverses formes de bactéries.

Cela, couplé avec leur non-utilisation de la chimie, pouvait conduire à un écosystème stable de bactéries sur la peau qui fonctionne comme une relation symbiotique entre le corps et les micro-organismes.

Il est à noter que vous pouvez maintenir de bonnes bactéries sur votre peau à l’aide de l’ammoniac-bactéries oxydantes (AOB), qui est un constituant commun du sol. Les chercheurs ont constaté que AOB aide à rétablir l’équilibre de l’écosystème de la peau.

MotherDirt a développé le seul probiotique vivant pour la peau en utilisant des bactéries oxydantes à l’ammoniac (AOB) sous la forme de AO + Mist avec un shampooing et un nettoyant biome-friendly.

Quels sont les avantages de l’utilisation de ce produit ?

  • Aide à améliorer la clarté de la peau
  • Améliore l’apparence de la peau grasse
  • Aide à maintenir le pH normal de la peau
  • Améliore l’apparence de la peau du visage et du cuir chevelu
  • Améliore l’apparence de la peau rugueuse et bosselée
  • Réduction de la dépendance à l’égard des produits conventionnels (déodorants, maquillage, etc.)

Comment ça marche ?

AOB mange littéralement les parties irritantes de la sueur. Les Nitrosomonas dans l’AO + Mist fonctionnent en consommant les composés irritants produits par votre peau, comme l’ammoniaque et l’urée de la sueur, produisant à leur tour des sous-produits bénéfiques.

Plus précisément, les Nitrosomonas produisent du nitrite et de l’oxyde nitrique. Mother Dirt voit les AOBs rétablir l’équilibre de l’écosystème, conduisant à plusieurs avantages esthétiques.

60% des utilisateurs qui l’utilisent sur leurs aisselles constatent qu’ils n’ont plus besoin d’utiliser de déodorant.

A découvrir également : six étapes naturelles pour ne plus jamais souffrir d’insomnie

SHARE