Comment repérer la Maladie de Lyme

En 2017, 44 700 cas de maladie de lyme ont été détectés. Surtout en Alsace et dans le Limousin.

Mais ce chiffre divise et la prise en charge de la maladie fait débat dans la communauté médicale.

Pour comprendre pourquoi, il faut déjà savoir
ce qu’est la maladie de Lyme.

On connaît l’existence des tiques depuis
très longtemps. Et pourtant, jusqu’en 1977, personne n’avait entendu parler de la maladie de Lyme.

Liens commerciaux:

Origine 

Cette année-là, une petite ville du Connecticut,
la ville de Lyme, est touchée par une étrange épidémie.

Là-bas, un groupe d’adultes et d’enfants
souffre d’éruptions cutanées, de fièvre et d’articulations enflées.

Le Dr Allen Steere, un rhumatologue de Yale, s’intéresse à ces cas. Il remarque que les enfants malades jouent souvent près des forêts et que leurs symptômes commencent l’été, soit la saison pendant laquelle les tiques sont les plus actives.

Il fait alors très vite le lien avec l’acarien.

Et en 1982, un autre chercheur spécialiste des insectes, Willy Burgdorfer, identifie la bactérie porteuse de la maladie.

Elle est alors baptisée « Borrelia burgdorferi » et la maladie, « arthrite de Lyme ».

Aujourd’hui, la maladie de Lyme est la maladie la plus fréquemment transmise par un insecte ou un acarien.

Comment ? Eh bien, lorsqu’elle mord, la tique aspire le sang de sa victime pour se nourrir. Et c’est à ce moment-là qu’elle transmet par sa salive la bactérie Borrelia.

Une fois dans le corps, cette bactérie se répand et colonise les organes.

Les articulations, le cerveau ou le cœur. Mais les tiques ne sont pas toutes porteuses de la maladie.

En gros, si vous êtes piqué par une tique, vous avez seulement 1% de chance de développer cette maladie.

3 temps dans la maladie de lyme

D’abord, lorsque le patient vient d’être
piqué, il a ce qu’on appelle un « érythème migrant ». C’est-à-dire une tache rouge autour
de la morsure.

Il a aussi l’impression d’avoir une petite grippe.

Puis, avec le temps, les symptômes s’aggravent. Le patient ressent des courbatures, des douleurs dans les articulations, une grande fatigue ou des problèmes aux yeux.

Enfin, des mois après la piqûre, la maladie
s’installe et les symptômes empirent.

Pour l’instant, il n’existe pas de vaccin pour prévenir la maladie. Mais lorsqu’elle est prise à temps, elle peut être traitée grâce à des antibiotiques.

Et dans 90 % des cas, les patients guérissent.

D’abord, ces symptômes font souvent penser
à ceux d’autres maladies.

C’est ce qui est arrivé à Nicolas, un père de famille de 43 ans, qui s’était fait régulièrement mordre lors de vacances dans le Jura.

La maladie de Lyme peut par exemple être confondue avec une sclérose en plaques, de l’arthrite ou la fibromyalgie, par exemple.

A cela s’ajoute le fait que les tiques peuvent aussi porter et transmettre de nombreux autres microbes. On appelle cela un « phénomène de co-infection ».

Autre raison qui rend les diagnostics difficiles : la fiabilité des tests sanguins.

Un monde médical divisé

Pour savoir si un patient a la maladie de
Lyme, les médecins la cherchent dans son sang.

Le but : confirmer ou non la présence d’anticorps dirigés contre la bactérie Borrelia.

Problème : ces tests ne sont pas jugés très
fiables.

Résultat : la maladie de Lyme divise le
monde médical. D’un côté, il y a ceux qui estiment que l’impact de cette maladie est sous-estimé.

Pour certains médecins généralistes et associations de patients, elle est mal diagnostiquée, mal traitée et devrait être reconnue comme une maladie chronique.

De l’autre côté, il y a ceux qui pensent
que trop de patients imaginent être, à tort, atteints de la maladie.

Sur 300 malades reçus dans un cabinet en trois
ans, seuls 9,6 % étaient vraiment atteints de la maladie de Lyme.

Les autres souffraient de maladies rhumatologiques, neurologiques et même psychosomatiques, peu connues des médecins.

Pour tenter d’y voir plus clair, le ministère
de la santé a lancé un plan national de lutte contre la maladie de Lyme en 2016.

Et il a missionné la Haute Autorité de santé (HAS) pour proposer des solutions.

Eric Oden, lui, a fini par connaître une
petite victoire. Le Creusois a vu sa maladie reconnue comme maladie professionnelle par un tribunal le 25 avril 2018. Une première en France.

Alors pour éviter d’attraper la maladie
de Lyme, mieux vaut prévenir que guérir.

Si vous souhaitez vous promener en forêt,
couvrez-vous les bras et les jambes et, après votre promenade, vérifiez que vous n’avez
pas été piqué par une tique.

Si c’est le cas, retirez-la méticuleusement
avec une pince à tiques. Et pendant un mois, vérifiez le contour de la zone. Si la zone rouge s’étend, consultez votre médecin.

> CONNAISSEZ-VOUS LES BIENFAITS DE L’HUILE DE COCO ?

> ET TOUS LES BIENFAITS DU MIEL (PUISSANTS) ?

> 81 RAISONS D’UTILISER LE VINAIGRE DE CIDRE AU QUOTIDIEN