6 solutions anti-stress à combiner pour l’éliminer…

Comme vous le savez, il y a le bon stress et le stress négatif.

L’idée c’est qu’en fait, le stress à la base c’est une façon de mobiliser nos ressources de manière positive pour passer à l’action, que ce soit fuir, que ce soit combattre, etc.

Il y a tout un tas de signes physiques, de mécanismes qui se mettent en route et de symptômes… par exemple on peut avoir les mains moites, les jambes qui tremblent, le rythme cardiaque qui s’accélère, la transpiration qui s’intensifie.

Liens commerciaux:

On peut avoir également une boule au ventre…

C’est positif lorsque entre chaque épisode de stress, on a le temps par exemple de se reposer et que ce n’est pas un état d’ alerte permanent.

Le stress c’est donc un signal, c’est le corps qui se met en alerte parce qu’il réagit à quelque chose qui est perçu comme une menace ou une épreuve.

Mais lorsque ces épisodes s’enchaînent, lorsqu’en fait, le corps n’a même plus le temps de redescendre à un niveau d’alerte nul où il est en repos, et bien on commence à parler de stress négatif.

On peut parler également d’anxiété quand ces symptômes sont là en permanence, quand il y a une sorte de sentiment d’insécurité qui du coup
prédomine en permanence chez une personne, et qui peux amener des épisodes de crise angoisse par exemple, de phobie diverses et variées.

Il est vraiment important de d’intégrer dans sa boîte à outils des ressources anti-stress pour apprendre à mieux gérer le stress négatif et n’avoir que du bon stress positif qui nous aide à aller de l’avant.

Première ressource : comprendre

Passez un petit moment avec vous même pour comprendre d’où vient votre stress.

Il y a énormément de facteurs qui peuvent nous mettre dans cet état pénible… Quels sont-ils pour vous?

Essayez de faire le point.

Il y a des facteurs de stress internes: quand on a donc des angoisses permanentes, quand on est par exemple trop perfectionniste, qu’on se met la pression.

Il y a des facteurs externes: les sollicitations qui viennent de l’extérieur, des situations, des excitants, même éventuellement des produits, des substances qui peuvent également nous
mettre en état de stress.

Posez-vous ces questions : qu’est-ce qui vous stresse? Qui vous stress? Quand est-ce que vous êtes stressé? Quelle situation? Où? À quels endroits est-ce que vous ressentez le stress?

Faites ce point pour mieux identifier ce qui est à l’origine du stress chez vous, et vous pouvez trouver une idée de petites actions à mettre en face de chacun de ces stresseurs pour diminuer un petit peu l’impact qu’ils ont sur vous.

Deuxièmement : acceptez votre stress

Ce n’est pas simple ça peut même paraître étonnant mais quand on cherche à lutter contre
quelque chose, en réalité on peut le renforcer.

Ce n’est pas forcément une bonne chose.

Il faut donc accepter d’accueillir ce qui se passe, ce qui est; à vouloir lutter, on renforce le perfectionnisme, on renforce la pression, et en fait on crée un nouveau facteur de stress.

Essayez de changer la vision des choses et simplement acceptez ce qui passe, ce qui se passe en vous.

Le maître Thich Nhat Hanh dit : « Cher stress, je te reconnais, je sais que tu es là ».

Quand on a donc une émotion négative ou un stress qui se manifeste, c’est une phrase que vous pouvez dire.

Simplement : ok j’ai compris tu m’adresses un message, j’en prends note, je l’accueille, je l’accepte.

Troisième ressource pour lutter contre votre stress : écoutez votre corps stressé

Une nouvelle fois, on est dans cette idée d’acceptation, d’accueil.

Portez votre attention sur ce qui se passe en vous, dans votre corps au moment où vous
êtes stressé.

Par exemple lors d’un échange stressant obligeant à sortir de sa zone de confort on peut ressentir des signes de stress: des mains plus froides, légèrement moites, des jambes qui vont trembler légèrement, des rougissements, etc.

Il y a comme ça plusieurs signes, plusieurs symptômes de stress qui vont apparaître.

L’idée c’est simplement de faire une sorte de scanner ce qui se passe en vous mentalement quand vous êtes stressé, et ceci des pieds à
la tête.

Est-ce que vous sentez votre rythme cardiaque? Qu’est-ce qui se passe au niveau de vos mains? Qu’est-ce qui se passe au niveau de vos épaules? Qu’est ce qui se passe au niveau de vos joues? Etc.

Faites simplement le tour de ces sensations, accueillez-les avec bienveillance et sans
jugement.

Quatrième idée anti-stress : prendre soin de vous quand le stress commence à se répéter, à devenir donc un sorte d’état anxieux permanent

Il est vraiment important de vous poser, parce que à la base de tout ces malaises qu’on ressent, l’amour fait défaut.

L’amour est présent partout autour de nous. Mais il y a un moment, on ne le voit plus parce qu’on est sans cesse en train d’essayer de repérer des menaces ou de voir des menaces partout dans un état anxieux.

On a l’impression d’être dans une sorte d’insécurité…

Or il y a également cette sérénité qui est là,
il y a également ce calme, cet amour qui sont là également en nous.

Pour revenir un petit peu à ces essentiels, il faut prendre l’habitude de prendre soin de soi, de faire des pauses, par exemple dans le programme de sa journée, de s’arrêter, de ralentir le rythme, de méditer par exemple…

Autre solution : pratiquer la relaxation au quotidien.

Il y a vraiment des méthodes simples qui
existent, mais il suffit de le faire!

Il existe des exercices de relaxation, des exercices également de sophrologie.

Choisissez un exercice et engagez-vous à le faire 5 à 10 minutes simplement tous les jours.

Vous allez voir, ça va vraiment faire la différence; vous gérerez beaucoup mieux le stress et du coup le stress négatif disparaîtra.

Vous n’aurez plus que le stress positif qui vous aidera à aller de l’avant en mobilisant toutes les ressources.

5ème idées anti-stress, un basique : faire du sport

Le sport est un allié anti-stress absolument incroyable.

Il y a beaucoup d’études qui ont montré d’ailleurs qu’entre des antidépresseurs et le sport, le sport au quotidien est plus efficace.

Bougez-vous ! On est fait pour bouger, notre
organisme est fait pour bouger…

On est vraiment fait pour marcher, pour se dépenser, notre organisme a besoin de ça.

En pratiquant quotidiennement l’exercice physique, vous libérerez des hormones: les endorphines… et vous rendrez votre corps beaucoup plus résistant au stress.

 

Dernière idée pour lutter contre le stress : prenez le temps de développer votre créativité

Créez, composez de la musique, écrivez un poème, écrivez une chanson, écrivez un livre, dessinez, faites de la peinture, de la culture,
vraiment prenez le temps de laisser votre imagination, laissez votre créativité s’exprimer.

Enfant, on passe énormément de temps à créer, à imaginer, à inventer des choses et quand on devient plus grand, on se laisse prendre dans le quotidien.

Notre quotidien qui devient une succession de tâches et d’obligations….

Il faut impérativement s’accorder des pauses, souffler un petit peu, relâcher le perfectionnisme et s’accorder du temps pour soi, notamment des temps créatifs.

Une liberté totale pour inventer des choses, imaginer, se faire plaisir.