6 fleurs qui sont aussi des remèdes

« Les fleurs, à dit Jean Cocteau, sont des soleils qu’on peut regarder en face. » C’est vrai, mais c’est autre chose aussi. La plupart d’entre elles ne se contentent pas d’être ce soleil qui brille sur nos jardins et sur nos maisons, mais constituent de véritables petits remèdes secrets. Ces secrets, les voici. Tout au moins quelques-uns.

1LA CAPUCINE

Résultat de recherche d'images pour "capucine fleur"Elle améliore la mémoire (aphrodisiaque selon certains).

C’est à Elisabeth-Christine Linné, fille du grand botaniste suédois, que l’on doit d’avoir découvert les propriétés particulières et même, comme vous allez le voir, très particulières de cette fleur qui nous vient tout droit du Mexique.

Elisabeth-Christine remarqua, la première, qu’à la fin du jour, par temps sec et chaud, des lueurs étranges illuminaient les capucines. Elle signala ce phénomène à son père, qui découvrit que ce curieux feu d’artifice était dû à l’acide phosphorique contenu au cœur de la plante.

Beaucoup plus tard, le professeur Léon Binet, doyen de la faculté de médecine, constata que la capucine possédait deux vertus qu’elle devait, sans doute, à sa forte teneur en phosphore : c’était, selon l’éminent savant, un aphrodisiaque puissant et un stimulant de la mémoire.

Si la première propriété de la capucine n’a pas retenu l’attention des phytothérapeutes modernes, la seconde, en revanche, a reçu de nombreuses confirmations.

La capucine est, effectivement, un petit stimulant cérébral sans danger : jetez dans une tasse d’eau bouillante une pincée de feuilles de capucines. Laissez infuser 10 minutes. Consommez une tasse après chaque repas.

Liens commerciaux :

Back
SHARE